20 Août 2020

Calcul IMC : pour quel intérêt et comment faire ?

Indice de masse corporelle

Le poids d’un adulte peut devenir un souci pour lui lorsqu’il n’entre pas dans la normale. Diverses maladies peuvent en effet y être liées comme le diabète, l’obésité, les problèmes cardiaques et bien d’autres encore. La technique de l’IMC ou Indice de Masse Corporelle validée par l’OMS est devenue courante à titre indicatif dans ce genre de situation. Elle est d’ailleurs utilisée par les experts comme les nutritionnistes ou les diététiciens.

L’importance de l’Indicateur de Masse Corporel

Pour connaitre si son poids et sa taille correspondent, le calcul IMC est la solution facile conseillée. Grâce à ce calcul, il est possible de déterminer si une personne est trop maigre, normale, en surpoids ou obèse. À partir de là, le médecin peut définir les mesures à prendre adaptées aux besoins dont l’objectif peut être une perte de poids ou à l’inverse un gain indispensable.

Il faut noter qu’un poids anormal peut entrainer divers risques au bien-être. Lorsque le calcul IMC indique un résultat de 18,5 Kg/m², on parle de maigreur qui engendre un mal-être et des problèmes de santé. En cas de baisse rapide de ce nombre, on fait face à une dénutrition qui constitue un état assez grave. Il y a en effet deux sortes de maigreur : la maigreur constitutionnelle et l’amaigrissement. La première n’est pas dangereuse puisqu’il s’agit de l’état normal d’une personne qui a toujours été mince. C’est la seconde qui constitue un souci causé généralement par des régimes trop stricts, chocs affectifs ou encore des maladies.

L’excès de poids peut être dangereux sans suivi et en s’aggravant, il se transforme en obésité modérée ou sévère. Cette situation est mauvaise pour la santé dans la mesure où elle peut attaquer le cœur, les articulations, le système respiratoire, etc. Diabète, dyspnée, goutte, hypertension, excès de cholestérol, problèmes cardio-vasculaires sont les pathologies les plus courantes en cas d’obésité. D’où l’intérêt de suivre un mode de vie sain et un régime minceur efficace pour reprendre sa santé en main.

IMC : Mode de calcul et les personnes visées

L’IMC est un moyen utilisé pour connaitre l’état nutritionnel d’un individu. Pour ce faire, le calcul IMC consiste à diviser le nombre de kilos avec la taille au carré. Si le résultat donne un nombre en dessous de 18,5Kg/m², cela signifie maigreur. Le poids normal se situe en effet entre 18,5 et 24,9 Kg/m². Au-delà, soit c’est un cas de surpoids (25 à 29,5kg/m²), soit un état d’obésité (+ de 30kg/m²).

Il est à noter que cette formule est uniquement adaptée aux adultes, homme et femme de 18 à 65 ans. Certes, les caractéristiques physiques changeant des enfants, adolescents et les seniors ne permettent pas d’obtenir un résultat fiable. Pour ajouter à cette liste, les femmes enceintes, les sportifs et les personnes malades ne sont pas adaptés à cette pratique. D’ailleurs, ni les liquides de l’organisme, ni la masse osseuse et musculaire, ni la répartition des graisses ne sont pas précisés dans ce calcul.

Ainsi, l’indice obtenu peut être le même pour deux personnes différentes, toutefois, l’interprétation peut ne pas être la même selon la morphologie. L’idéal est donc de faire appel à un professionnel pour guider en ce sens.

Mesure à prendre correspondante à l’IMC obtenu

L’IMC est un indicateur permettant de déterminer la nécessité ou non d’un régime alimentaire utilisé par les médecins et nutritionnistes. En cas de déséquilibre entre le poids et la taille, un changement d’habitude alimentaire s’impose afin d’atteindre une corpulence normale. De plus, cela aide à prévenir les risques de maladie.

Ainsi, un trop faible poids expose à des maladies comme l’ostéoporose, l’anémie ou encore un problème de carence. En cas d’absence de soin, cela peut mener à la mort. Il se manifeste en général par la fatigue, capacité amoindrie à l’effort, système immunitaire affaiblie, etc. Face à cela, il est indispensable d’augmenter l’apport énergétique. Pour ce faire, une alimentation équilibrée, bien présentée et avec du goût est recommandée. Il est conseillé aussi de compenser les repas par des collations pour augmenter la quantité mangée. Tabac, caféine et alcool sont à proscrire, à la place une activité physique est indispensable. 

Lorsque l’IMC est élevé, soit au-dessus de 25, la prudence est de mise. La personne est confrontée à des risques de maladies comme les troubles cardiovasculaires, le diabète, infections des poumons et certaines maladies des articulations. La perte de poids est pour cela la solution indiquée par le médecin ou le diététicien. Pour ce faire, un régime alimentaire spécifique sera programmé suivi de divers conseils pour un mode de vie sain et équilibré.

Il faut noter que la ration calorique par jour doit être de 1 400 calories et pas plus. Ainsi, l’alimentation doit être équilibrée, variée, riche en fibres, pauvre en sucres ajoutés et graisses saturées. Un sport régulier de 20 à 30 minutes doit accompagner ce régime, de préférence à réaliser tous les jours.

Plus d'actualités dans la même thématique