Exercices fessiers à faire pour raffermir et tonifier

By Stephanie

Vous rêvez d’avoir des fesses fermes, rebondies et bien galbées ? Nous comprenons votre envie, car les fessiers sont une partie du corps qui attire tous les regards. Cependant, pour obtenir les fameuses « fesses en béton », il faut s’armer de patience et de persévérance. Dans cet article, nous allons vous guider à travers un programme d’exercices complet et efficace pour muscler vos fessiers. Prêts à relever le défi ?

Pourquoi muscler les fessiers ?

Au-delà de l’aspect esthétique, travailler les fessiers est essentiel pour votre santé. Ces muscles jouent un rôle crucial dans le maintien d’une bonne posture et dans le renforcement du dos. En effet, des fessiers toniques vous permettront de mieux soutenir votre colonne vertébrale et de prévenir les douleurs dorsales. De plus, avoir des fessiers musclés vous aidera à améliorer votre équilibre, votre stabilité et votre performance dans de nombreuses activités physiques. Bref, muscler vos fessiers est un investissement sur le long terme pour votre bien-être général.

Anatomie des fessiers

Avant de vous lancer dans les exercices, il est important de comprendre l’anatomie des fessiers. Cette région est composée de trois muscles principaux : le grand fessier, le moyen fessier et le petit fessier. Le grand fessier est le muscle le plus volumineux et le plus puissant du corps humain. Il est responsable de l’extension de la hanche, c’est-à-dire du mouvement qui vous permet de soulever la jambe vers l’arrière. Le moyen fessier, quant à lui, intervient dans l’abduction de la hanche, autrement dit le mouvement qui écarte la jambe du corps. Enfin, le petit fessier aide à la rotation externe de la hanche. Pour obtenir des fessiers bien développés et toniques, il est essentiel de cibler ces trois muscles lors de vos séances d’entraînement.

Ca pourrais vous intéresser :   Quel est le prix d'un coach sportif ?

Exercices au poids du corps

Fentes avant, arrière et latérales

Les fentes sont des exercices polyvalents qui sollicitent non seulement les fessiers, mais aussi les quadriceps, les ischio-jambiers et les muscles stabilisateurs. Pour bien les exécuter, adoptez une position debout, les pieds écartés à la largeur des hanches. Avancez une jambe vers l’avant, en gardant le buste droit et en fléchissant les deux genoux à 90 degrés. Revenez à la position initiale et répétez le mouvement avec l’autre jambe. Voici quelques variantes pour varier les plaisirs :

  • Fentes arrière
  • Fentes latérales
  • Fentes sautées
  • Fentes avec haltères

Squats classiques et variantes

Les squats sont incontournables lorsqu’il s’agit de muscler les fessiers. Pour réaliser un squat classique, placez-vous debout, les pieds écartés à la largeur des épaules. Fléchissez les genoux et les hanches comme si vous vouliez vous asseoir dans un fauteuil imaginaire, en gardant le buste droit et les talons au sol. Revenez à la position initiale en poussant sur vos talons. Voici quelques variantes pour ajouter de l’intensité :

  • Squats sumo (pieds écartés vers l’extérieur)
  • Squats sautés
  • Squats avec haltères
  • Squats avec barre

Ponts et glute bridges

Le pont et le glute bridge (ou petit pont) sont deux exercices efficaces pour cibler les fessiers. Pour réaliser un pont, allongez-vous sur le dos, les genoux pliés et les pieds au sol. Contractez vos abdominaux, vos fessiers et soulevez votre bassin vers le plafond, en formant une ligne droite de vos genoux à vos épaules. Revenez à la position initiale en douceur. Le glute bridge se pratique de la même manière, mais en gardant les omoplates au sol. Pour augmenter l’intensité, vous pouvez utiliser un ballon sous les pieds ou une bande élastique autour des cuisses.

Ca pourrais vous intéresser :   Perdre des hanches : Que faire pour y parvenir ?

Exercices avec charges

Donkey kicks

Les donkey kicks (coups de pied d’âne) sont un excellent exercice pour travailler les fessiers, notamment le grand fessier. Pour les réaliser, mettez-vous à quatre pattes, les mains sous les épaules et les genoux sous les hanches. Gardez le dos bien droit et contractez vos abdominaux. Ensuite, levez une jambe vers l’arrière en gardant le genou plié à 90 degrés, comme si vous vouliez donner un coup de pied. Revenez à la position initiale et répétez le mouvement avec l’autre jambe. Pour augmenter l’intensité, vous pouvez ajouter des lests aux chevilles ou utiliser une bande élastique attachée à un point d’ancrage devant vous.

Fire hydrants

Tout comme les donkey kicks, les fire hydrants se pratiquent à quatre pattes. Cependant, au lieu de lever la jambe vers l’arrière, vous allez la soulever sur le côté, en gardant le genou plié à 90 degrés. Ce mouvement cible principalement le moyen fessier. Pour rendre l’exercice plus intense, vous pouvez ajouter une bande élastique autour des cuisses ou effectuer des extensions de jambe lorsque celle-ci est levée.

Hip thrusts

Les hip thrusts (coups de hanche) sont considérés comme l’un des meilleurs exercices pour cibler les fessiers, en particulier le grand fessier. Pour les réaliser, asseyez-vous par terre, le dos contre un banc ou un canapé. Placez vos pieds au sol, les genoux pliés, et tenez une barre ou des haltères sur vos cuisses. Poussez avec vos talons pour soulever votre bassin vers le haut, en contractant vos fessiers. Revenez à la position initiale en douceur. Cet exercice peut sembler simple, mais il est extrêmement efficace pour développer des fessiers musclés et rebondis.

Ca pourrais vous intéresser :   Comment bien utiliser le vélo elliptique pour maigrir ?

Soulevés de terre

Les soulevés de terre (deadlifts) sont un exercice complet qui sollicite non seulement les fessiers, mais aussi les ischio-jambiers, les quadriceps et les muscles du dos. Il existe plusieurs variantes, chacune avec ses avantages :

  • Soulevé de terre conventionnel : Pieds écartés à la largeur des hanches, barre au sol devant vous.
  • Soulevé de terre sumo : Pieds largement écartés, barre au milieu des pieds.
  • Soulevé de terre jambes tendues : Jambes tendues, buste penché en avant, barre au sol devant vous.

Quel que soit le type de soulevé de terre choisi, l’important est de maintenir une bonne posture, avec le dos droit et les abdominaux contractés. Cet exercice complet renforcera non seulement vos fessiers, mais aussi votre force globale.

Programmation d’entraînement

Voici un exemple de programme d’entraînement fessiers sur 4 semaines, avec l’évolution de la charge et du nombre de séries/répétitions :

SemaineFréquenceSéries/RépétitionsCharge
12 fois par semaine3 séries de 12 répétitionsPoids du corps
22 fois par semaine3 séries de 10 répétitionsPoids légers (haltères, bandes élastiques)
33 fois par semaine4 séries de 8 répétitionsPoids modérés (barres, haltères lourds)
43 fois par semaine5 séries de 6 répétitionsPoids lourds (barres chargées)

N’oubliez pas d’inclure un jour de repos entre chaque séance d’entraînement fessiers pour permettre à vos muscles de récupérer. Vous pouvez également combiner ces exercices avec d’autres mouvements pour le haut du corps ou des séances de cardio.

Le mot de la fin

Comme vous pouvez le constater, muscler et raffermir vos fessiers nécessite un entraînement régulier et ciblé. Cependant, avec de la persévérance et de la patience, vous obtiendrez des résultats visibles et durables. N’oubliez pas non plus que l’alimentation joue un rôle crucial dans votre progression. Une alimentation équilibrée et riche en protéines vous aidera à développer une masse musculaire tonique. Alors, êtes-vous prêts à relever le défi et à obtenir les fameuses « fesses en béton » dont vous rêvez ? Nous vous encourageons à vous lancer dès aujourd’hui dans ce programme d’entraînement complet et efficace. Vos fessiers vous remercieront !

Laisser un commentaire